Ituri : 22 morts dans les affrontements de deux jours entre FARDC et CODECO à Mongwalu

Vingt-deux personnes dont treize civils et huit combattants rebelles ont été tuées lors de deux jours des combats entre les Forces armées de la RDC(FARDC) et le groupe armé CODECO à Mongwalu dans la province de l'Ituri.

L'armée a combattu ces assaillants de mardi 30 août à mercredi 31 aout  dans cette cité minière à 85 kilomètres au nord de Bunia dans le territoire de Djugu (Ituri).

Les civils tués sont essentiellement  des orpailleurs. Quatre autres civils ont été blessés lors de ces affrontements, rapportent des sources locales.

Les FARDC ont tué huit miliciens de la CODECO dont le commandant des opérations de cette milice et onze autres combattants ont été blessés.

Du côté de l’armée, l’on compte un mort, affirment les mêmes sources.

L’on signale également d’importants dégâts matériels : environ 60 maisons et boutiques incendiés et le commissariat de police saccagé.

Toute la commune de Mongwalu est sous contrôle de l’armée depuis mercredi soir. Celle-ci poursuit les patrouilles dans cette entité minière, confirme des sources concordantes.

Les miliciens de la CODECO s’étaient introduits mardi vers 11 heures dans trois quartiers de Mongwalu. Ils ont occupé ce coin jusqu'à la nuit tombée, avant d’être repoussés par l’armée, apprend-t-on des sources locales.

Les combats ont repris mercredi matin entre les deux parties et ont duré environ 5 heures.

Après cette défaite face à l’armée, les CODECO se sont retirés dans leurs bastions à Brésil, Digene et Mbau, ajoutent les mêmes sources.

L’armée poursuit toutefois l’opération de ratissage de la région.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner