Conflit Teke-Yaka : le député Niango appelle à la mobilisation du Grand-Bandundu

Le député national Papy Niango a recommandé, vendredi 2 septembre, aux élites du Grand-Bandundu de se mobiliser pour mettre fin au conflit Teke-Yaka, à Kwamouth (Maï-Ndombe).

L’élu de la ville de Bandundu a lancé cette mobilisation au cours d’une conférence de presse tenue à Kinshasa :

« L’élite du Bandundu, dans son ensemble, doit être interpellée par cette situation pour qu’à l’unisson à travers les formats que nous pourrons trouver mieux pour que rapidement nous puissions nous retrouver afin de regarder objectivement que faut-il faire pour que nous ne puissions plus enregistrer de tel désarroi au Kwango, au Kwilu ou Maï-Ndombe ».

Papy Niango a également appelé les autorités du pays à plus de vigilance par rapport à ce conflit ethnique qui, selon lui, a éclaté à la porte de la capitale.

Cet élu national a en outre encouragé les efforts du gouvernement central pour pacifier le territoire de Kwamouth, après plusieurs semaines de ce conflit ethnique.

« Nous saluons également les efforts de madame le gouverneur de Maï-Ndombe NDLR : Rita Bola] qui a établi son quartier général au chef-lieu du territoire de Kwamouth. Au tant nous saluons l’implication du gouverneur du Kwilu », a-t-il conclu.

La ville de Bandundu, chef-lieu de la province du Kwilu, accueille depuis le début de cette semaine, des milliers de déplacés en provenance de la province du Maï-Ndombe.

Ces familles fuient les violences dans leurs milieux de vie, à la suite du conflit intercommunautaire entre les Téké et les Yaka dans le territoire de Kwamouth (Maï-Ndombe).

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner