Beni : une attaque de présumés ADF à Beu Manyama fait au moins 11 morts

Onze civils ont été tués dans une attaque attribuée aux rebelles ADF, dimanche 2 octobre, au village Beu Manyama, dans le territoire de Beni (Nord-Kivu).

Selon le président de la société civile de la localité de Mamove, Kinos Katuho qui livre l’information ce lundi 3 octobre, il s’agit d’un bilan provisoire car la fouille pour retrouver certaines personnes se poursuit.

Ces assaillants ont fait cette incursion vers 17 heures, heure locale, à plus ou moins 20 Km à l’Ouest d’Oicha, chef-lieu du territoire de Beni, affirment les mêmes sources.

Kinos Katuho a également fait savoir que ces ADF seraient venus de la province de l’Ituri à partir de la rivière Samboko.

C’est alors qu’ils ont abattu huit civils sur place avant d’en exécuter trois autres qu’ils ont enlevés peu avant leur fuite.

De son côté, le porte-parole du secteur opérationnel Sokola 1 Grand Nord, indique que les FARDC sont intervenues et se sont affrontées aux rebelles vers la rivière Samboko et la forêt de Kota Okola au pont katoyi à la limite entre le Nord-Kivu et l’Ituri.

Le capitaine Anthony Mwalushayi  indique qu’au cours des combats, l'armée a réussi à neutraliser trois rebelles ADF/MTN et récupérer deux armes de guerre du type AK 47.

La même source renseigne que les FARDC continuent l'opération de fouille dans la région pour tenter de mettre hors d'état de nuire ces ADF et assurer la sécurité de la population.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner