Crise alimentaire en RDC : la société civile plaide pour l’allocation d’au moins 10% du budget à l’agriculture

 

La République démocratique du Congo est frappée par la crise alimentaire sévère, en dépit de ses 80 millions d’hectares des terres arables et ses étendues d’eaux et de forêts. C’est ce qu’a affirmé le coordonnateur national de l’Observatoire congolais de développement durable, chargé de suivre la mise en œuvre des Objectifs de développement durable en RDC, Modeste Nyembo.

Plus de 60% de la population congolaise vivent dans une sécurité alimentaire modérée ou sévère, alors que 40% des enfants congolais sont en retard de croissance à la suite de la sous-alimentation, selon Modeste Nyembo.

Pour faire face à la faim en RDC, qui bloque le développement du pays, le président de l’Assemblée nationale, Christoph Mboso, plaide pour la relance agricole.

Depuis les 1980, l’agriculture a toujours été déclarée priorité des priorités en RDC, mais ce slogan n’a jamais été matérialisé et le budget de l’agriculture reste toujours inférieur à 5%.

Qu’est-ce qui explique ce paradoxe en RDC, entre son potentiel capable de nourrir toute l’Afrique et sa population qui figure parmi les plus affamées au monde ?

Pourquoi tous les gouvernements qui se succèdent n’ont jamais réussi à matérialiser cette bonne intention de relancer efficacement le secteur agricole ?

Que faire donc pour que l’agriculteur soit un vrai moteur de croissance en RDC ?

Dans cette émission, en plus de la situation sur terrain, vous allez suivre successivement :

 Le coordonnateur national de l’Observatoire congolais de développement durable, Modeste Nyembo, qui fait un état des lieux de crise alimentaire et propose les pistes de solution

  • Le ministre de l’Agriculture, Désiré M’zinga Birihanze, qui définit la politique agricole en RDC
  • Le président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo, qui parle de la réforme du secteur agricole
  • Le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso Nkodia, qui met le gouvernement face à ses responsabilités
  • Le représentant pays de la FAO, Aristide Ongone Obame, qui parle de la chaine alimentaire
  • La paysanne Mamitsho Mazono, qui étale les difficultés rencontrées dans son travail d’agricultrice
  • Le président de l’Ordre national des médecins vétérinaire, ville de Kinshasa, docteur Alain Mukwa, qui s’oppose aux importations des vivres en RDC
  • L’ingénieur agronome Yves Mpungi, qui propose des pistes pour la relance de l’agriculture et l’autosuffisance alimentaire en RDC
  • Le député nationale Ados Ndombasi, qui fait de la relance de l’agriculture son cheval de batail au niveau du Parlement.

Vous pouvez télécharger votre émission Interface ici :

/sites/default/files/2022-10/10102022-p-a-d-interfacecrisealimentaireetrelanceagriculture-00_web.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner