Mbuji-Mayi: les occupants des sites non appropriés à la construction sont sommés de déguerpir

Les occupants de quarante-cinq parcelles aménagées sur les terrains non constructibles à proximité de l’aéroport de Bipemba à Mbuji-Mayi (Kasaï- Oriental) ainsi que ceux des parcelles dont les murs des maisons ou des clôtures débordent jusqu’à l’emprise de la chaussé sur les avenues Tshipiya et Katomba, dans la même ville, ont deux à quatre jours, pour démonter leurs constructions et évacuer ces sites avant que la mairie ne le fasse de force.

Le maire de la ville de Mbuji-Mayi a pris cette décision dans deux arrêtés urbains publiés samedi 22 octobre.

Dans le premier arrêté, le maire indique que, toutes les constructions se trouvant sur les avenues Tshibangu, Mukendi Kabimba, Air Congo en face de l’actuelle piste de l’aéroport de Bipemba  jusqu’à 140 mètres dans le quartier Mulekayi sur la place communément appelée Kangeya dans la commune de Bipemba, doivent être détruites.

C’est en vue de faciliter l’agrandissement et la modernisation de l’aéroport de Bipemba qui doit atteindre 3000 mètres de longueur et 60 mètres de largeur, selon les clauses du contrat avec les entreprises qui construisent cet ouvrage.

Le deuxième arrêté signé par le maire, concerne les parcelles dont les murs des maisons ou des clôtures débordent jusqu’à l’emprise de la chaussée sur l’avenue Tshipiya dans ses tronçons compris entre la route nationale numéro 1 et l’avenue Kabeya Banza d’une part ; et Kabeya Banza et Katomba dans la commune de Diulu, d’autre part.

Le maire affirme que l’occupation de la chaussée ou de l’emprise sur ces deux avenues est évaluée entre, un à trois mètres cinquante, gênant ainsi l’exécution des travaux de modernisation de la voirie urbaine, dans le cadre du programme gouvernemental Tshilejelu.

Les propriétaires de ces parcelles ont deux jours pour détruire volontairement les excédents de leurs constructions.

Après ce délai, le maire signale que ces constructions anarchiques seront détruites par les engins utilisés par les constructeurs des dites voies.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner