Le général major Sylvain Ekenge Bomusa dément des rumeurs contre la MONUSCO

 

"Ce qui s'est passé mardi soir à la barrière de Kanyaruchinya, n'est que des rumeurs, de l'intoxication qui se passe dans les réseaux.  La population doit savoir que cette intox est véhiculée par l'ennemi", a déclaré mercredi 2 novembre, le chef du service de communication des FARDC, le général major Sylvain Ekenge Bomusa.

Il dément la rumeur selon laquelle la MONUSCO aurait transporté des rebelles du M23 dans son convoi.

Le général major Sylvain Ekenge Bomusa a fait cette mise au point à la suite d’un incident survenu mardi à Kanyaruchinya impliquant des casques bleus.

Un convoi de la MONUSCO en provenance de Rumangabo et à destination de Goma (Nord-Kivu), a été pris pour cible par un groupe des civils, alors qu’il était arrêtée à un point de contrôle des FARDC, à Kanyaruchinya, à 8 km de Goma (Nord-Kivu).  La foule accusait les casques bleus de transporter des rebelles M23 dans leurs camions.

Cela relevait donc de l’intox, a martelé le chef du service de communication des FARDC, le général major Sylvain Ekenge Bomusa.

Il s’entretient avec Sifa Maguru.

/sites/default/files/2022-11/09._031122-p-f-invite-gle_ekenge_sur_lincident_de_kanyaruchinya_web.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner