Le Journal : « Agression rwandaise, Sama Lukonde met les batteries en marche pour que les FARDC arrivent à la victoire finale »

Revue de presse de ce jeudi 17 novembre 2022

 

La situation sécuritaire dans l’est de la RDC reste dans l’actualité rapportée dans les colonnes des journaux parus ce jeudi 17 novembre à Kinshasa. Le Journal ouvre le bal est titre : « Agression de la RDC par le Rwanda sous couvert du M23, Sama Lukonde met toutes les batteries en marche pour que les FARDC arrivent à la victoire finale très attendue par la population ».

Rapportant une dépêche de la primature, ce tabloïd indique que sur instruction du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde a présidé dans la soirée de ce mardi 15 novembre 2022, une importante réunion du conseil de sécurité, à laquelle ont pris part quelques membres du Gouvernement, le chef d’Etat-Major Général des FARDC, des officiers militaires et policiers et les responsables des services de renseignement.
 

Cette réunion sécuritaire qui sera désormais régulière surtout en cette période où la République Démocratique du Congo est agressée par le Rwanda sous couvert du M23, a passé en revue la situation sécuritaire du pays principalement la situation humanitaire dans la province du Nord-Kivu, souligne ce quotidien.
 

Selon le ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya qui a fait le compte rendu à la presse, les participants à cette réunion de sécurité ont salué la réponse que les jeunes ont réservée à l’appel à la mobilisation lancé par le Commandant suprême des FARDC.

Le Gouvernement n’entend donc ménager aucun effort pour arriver à la victoire finale dans cette agression étrangère, note ce journal.

«Mais vous savez que faire les opérations, cela suppose aussi des questions liées à la prise en charge et tout le reste. C’est ce qui justifie la participation à cette réunion des ministres de Budget et finances parce que nous voulons nous assurer que tout est mis à la disposition de ceux qui défendent la patrie, parce que nous voulons que nous puissions sortir victorieux de cette guerre injuste qui nous été imposée», a conclu le porte-parole du Gouvernement.

Pour La Tempêtes des tropiques, la prise en charge est donc en préparation pour la victoire des FARDC, faisant ainsi allusion à cette réunion sécuritaire tenue par le Premier ministre qui a eu pour finalité, selon elle,  « de bien se pencher sur la prise en charge en rapport avec l’appel de la mobilisation du Chef de l’Etat ».

Et face à cet appel du Chef de l’Etat, Olenghankoy rétorque et « demande à Felix Tshisekedi d’entreprendre des consultations politiques », rapporte pour sa part L’Avenir.

Le Conseil National de Suivi de l’Accord et du Processus Électoral (CNSA) s’est réuni le lundi 14 novembre 2022 en session extraordinaire.

Face à la guerre d’agression imposée à la RDC par le Rwanda à travers les terroristes du M23, Joseph Olenghankoy, président du Conseil National de Suivi de l’Accord et du Processus Électoral (CNSA) demande au président de la République, Félix Tshisekedi, d’entreprendre des consultations avec les personnalités politiques, leaders politiques et d’opinion dans le seul but de la consolidation de l’unité et de la cohésion nationale, poursuit ce quotidien.

Par ailleurs, souligne-t-il, le CNSA appelle tout notre peuple à faire échec à la constitution et aux activités de toute cinquième colonne tout en veillant avec détermination à s’interdire toute idée de discrimination aux faciès de nature à fragiliser la nécessaire mobilisation autour de la cause nationale, car la plus grande richesse de notre pays réside dans sa diversité culturelle.

Cet appel à bannir la discrimination et le discours de haine, dans ce contexte sécuritaire tendu était aussi au centre des échanges, mardi 15 novembre, entre le ministre Patrick Muyaya et les Ambassadeurs de l’UE, des USA, du Canada, Royaume-Uni, de la Suisse et Norvège à Kinshasa, indique La Prospérité.

D’apres ce tabloïd, durant plus d’une heure, ils ont échangé autour de la liberté de la presse et des discours de la haine. Ces ambassadeurs répondant au nom de la communauté internationale ont renouvelé leur bonne volonté d’accompagner la République Démocratique du Congo dans le processus de validation du projet de loi sur la liberté de la presse actuellement au niveau du Parlement Congolais, mais également dans la protection des journalistes en tout temps et dans la restauration de la paix dans la partie orientale du pays.
 

« …Nous avons abordé l’importance de combattre les incitations à la violence fondée sur la haine tout en protégeant la liberté d’expression et l’équilibre que nous devrions trouver ensemble dans chacune de nos sociétés», a dit Jean- Marc Châtaigner -Chef de Délégation de l’Union européenne en République Démocratique du Congo.
 

Et d’ajouter : «Nous avons montré au ministre l’appui que la communauté internationale est prête à apporter au ministère et aux organes de régulation congolais pour développer des échanges, le savoir-faire et la capacité d’agir ensemble pour cette grande cause qu’est celle de la liberté de la communication et de la liberté de la presse», rapporte le quotidien.

Pour sa part, le ministre Muyaya a insisté sur le partenariat qui existe entre la République Démocratique du Congo et la communauté internationale. Il a également insisté sur la nécessité de bannir le discours de la haine pour un vivre ensemble réel et effectif.
 

«Nous avons aussi eu l’occasion de faire un tour autour des sujets du moment notamment des discours de la haine que nous avons vu se développer contre les membres de la communauté internationale. Ici, je tiens à rappeler que ce sont nos partenaires et que dans la situation actuelle que nous connaissons, ils sont nos principaux alliés. C’est faire le jeu de l’ennemi que de penser qu’aujourd’hui, nous pouvons commencer à le designer ou à le stigmatiser ou encore à penser qu’il faut aller exprimer des sentiments de colère vis-à-vis d’eux», a-t-il déclaré.

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner