Nord-Kivu : au moins 280 000 personnes déplacées depuis les affrontements de mars

Les acteurs humanitaires estiment qu’environ 280 000 personnes sont déplacées depuis les affrontements en mars dernier, parmi lesquelles plus de 128 000 sont installées dans le territoire de Nyiragongo dans la province du Nord Kivu  et plus de 7000 personnes ont trouvé refuge en Ouganda. 

Dans un communiqué publié la semaine dernière, le ministre congolais de l’action humanitaire et le coordonnateur humanitaire ont appelé à une réponse d’urgence aux besoins des personnes affectées par les violences au Nord-Kivu. 

Ils affirment que des milliers de familles ont besoin, entre autres, d’abris, d’aide alimentaire, de soins de santé, d’eau potable et d’infrastructures d’hygiène.  

De son côté, le président du site de Kanyaruchinya, au Nord-Kivu, déplore les conditions difficiles dans lesquelles vivent les déplacés au quotidien. Des conditions, dit-il, qui sont à la base de plusieurs cas de décès. 

Question :  

-Quelle lecture faire de cette situation ?  

Invités :  

-Hubert Tetika, directeur de cabinet du ministre des Affaires sociales, Actions humanitaires et Solidarité nationale.  

-Singoma Mwanza, député national élu du territoire de Nyiragongo. Il est président du caucus des députés du Nord-Kivu. 

-Claude Kalinga, Chargé de communication au Programme alimentaire mondial (PAM).

 

/sites/default/files/2022-11/22112022-p-f-dialogueentrecongolais-00site.mp3

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner