L’association "Femmes congolaises pour le développement" s’insurge contre les accords « qui mettent un poids lourd sur le cou des Congolais »

L’Association féminine « Femmes congolaises pour le développement » basée à Beni (Nord-Kivu) réfute les accords de paix, qui "une fois signés, constituent un poids lourd que le Congo doit supporter, au regard des guerres et des agressions à répétition dont il est victime de la part des autres pays". Cette organisation fait ainsi allusion à la restitution de la réunion tenue à Kinshasa, la semaine dernière, entre le facilitateur du processus de Nairobi l'ancien président kenyan, Uhuru Kenyatta et les délégués des communautés du Nord-Kivu, Sud-Kivu et de l'Ituri autour de la crise entre le Rwanda et la RDC.

Invitée de Radio Okapi ce mardi 22 novembre, la coordinatrice de cette structure de la société civile, Julie Nkuna a relayé cette "position de la femme de Beni par rapport à la situation actuelle de l’agression rwandaise que connait l’Est du pays". Elle formule également certaines recommandations clés aux détenteurs du pouvoir et surtout aux femmes œuvrant au sein des instances de prise de décisions en ce moment précis. Julie Nkuna  s’entretient avec Marc Maro Fimbo.

 

Bonne ecoute

/sites/default/files/2022-11/22112022-p-f-invite_mme_julie_nkuna-00_web.mp3

 

 

 

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner