Thierry Mbulamoko : « Nous plaidons pour l’adoption d’une loi spéciale anti-corruption »

La RDC participe à la Conférence internationale anti-corruption qu’organise depuis mardi dernier Transparency international à Washington (Etats-Unis).

Invité de Radio Okapi, le chef de la délégation congolaise à ces assises, Thierry Mbulamoko estime que ce partage d’expériences aidera la RDC de faire face à la pratique de corruption qui entrave l’exécution de plusieurs programmes de développement.

Il propose également que la RDC soit dotée des lois efficaces devant réprimer ce fléau.

« Nous plaidons pour l’adoption d’une loi spéciale anti-corruption mais également une loi qui va porter sur la protection des témoins et lanceurs d’alertes », souligne Thierry Mbulamoko.

Dans ce premier forum mondial de lutte contre la corruption, la delegation congolaise est composée de la Cellule nationale de renseignement financier (CENAREF), l’Observatoire de surveillance et éthique en milieu professionnel (OSCEP), Conseil supérieur de la magistrature (CSM).

Ce forum mondial est place sous le thème : « déraciner la corruption, défendre les valeurs démocratiques ».

Thierry Mbulamoko en parle au micro de Michel Kifinda.

SON////////////////////////////////////////

/sites/default/files/2022-12/09._081222-p-f-washingtondcinvitethierrymbulamoko-00-web.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner