Attentat de Kasindi : l’armée parle d'« un acte posé par les terroristes des ADF »

La bombe artisanale qui a explosé dimanche dans une église pentecôtiste à Kasindi-Lubirigha a tué au moins dix-sept personnes et fait près de quarante blessés parmi les fidèles. « Il s’agit bel et bien d’un acte terroriste posé par les terroristes des ADF-MTM», soutient le porte-parole des opérations militaires Sokola 1 dans la partie grand nord de la province du Nord-Kivu.

Après cet attentat, un premier suspect a été arrêté. Il s’agit d’un sujet Kenyan :

« En exploitant le suspect arrêté, tout laisse croire qu’il s’agit bel et bien d’un acte terroriste posé par les terroristes des ADF-MTM, pour accomplir leur volonté d’attaquer l’une des agglomérations », affirme le capitaine Anthony Mualushayi.

Il appelle la population locale à renforcer la collaboration avec les services de sécurité et à éviter des attroupements :

Le capitaine Anthony Mualushayi s’entretient avec Marc Maro Fimbo : 

/sites/default/files/2023-01/09._160123-p-f-beniinviteapitaine_anthonymualushayiporteparoleopssokola1_1.1.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner