Fizi : inquiétudes des civils face à l'imminence des opérations militaires Kimia II

FARDC au front

FARDC au front

Près de 15 000 déplacés concentrés à Kilembwe centre, chef lieu du secteur de Lulenge, en territoire de Fizi, s’inquiètent de l’avancée imminente des militaires engagés dans les opérations Kimia II pour reprendre les bases des FDLR. Le chef de ce secteur, Théophile Mpiana Kayumba, l’a déclaré samedi à radiokapi.net

Depuis 3 semaines, les troupes FARDC sont déployées sur l’axe Lulimba Kilembwe, à la limite entre le territoire de Fizi, au Sud Kivu et la province du Maniema. Selon M. Mpiana, ces déplacés s’impatientent, vu les multiples difficultés auxquelles ils sont confrontés. Ils veulent regagner leurs villages qui sont encore sous le contrôle des combattants hutu rwandais.

Pour le commandant des opérations Kimia II au Sud Kivu, le Colonel Delphin Kahimbi, ce retard dans l’avancée des troupes FARDC est connu. D’après lui, cela relève d’une tactique militaire. Il rassure que les troupes FARDC ne sont pas loin de leur cible et que dans 72 heures tous les sanctuaires des assaillants seraient tombés.

Sur place, de sources affirment que les FARDC avancent sur 2 axes situés à 42 Kilomètres de Kilembwe centre, notamment à Kabeya, dans le secteur de Babuyu au Maniema ainsi qu’à Lungwe, secteur de Ngandja, dans le territoire de Fizi. Les FDLR, quant à eux, se sont amassés à Makola et à Nganda Kila, dans la forêt de Hewa Bora.

Par ailleurs, plusieurs dépendants de ces combattants rwandais, évacués de la forêt de Hewa Bora, demandent de garanties sécuritaires avant de sortir de leur cachette. D’après le chef du secteur de Lulenge, qui a relayé leur demande, ils craignent d’être la cible des attaques des FARDC sur place. Réagissant à cette préoccupation, Delphin Kahimbi rassure que ni la cité de Kilembwe, ni les dépendants des FDLR ne sont visés dans les opérations. Ces civils rwandais, a-t-il ajouté, pourraient prendre contact avec les commandants des unités FARDC sur place qui ont réussi l’ordre de les protéger.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner