Kinshasa : douze avocats de la République réclament à l’Etat congolais des arriérés des honoraires de deux ans

Symboles de justice

Symboles de justice

Le bâtonnier Ambroise Kamukuny a réclamé, jeudi à Kinshasa, le paiement des arriérés des honoraires d’un collectif de douze avocats de la RDC. Ces arriérés de paiement datent de deux ans, selon la source. Elle a indiqué que les avocats concernés avaient défendu l’Etat congolais, notamment dans l’affaire contre l’ex-mouvement politico-mystique de « Bundu dia Kongo » (BDK), rapporte radiookapi.net

Les avocats impayés ont défendu l’Etat congolais dans l’affaire contre « Bundu dia Kongo », éclatée en quatorze procès et traités dans quatre juridictions différentes, selon le bâtonnier Ambroise Kamukuny. Depuis mars 2008, toutes les démarches entreprises par les avocats de ce collectif pour rentrer dans leurs droits sont restées vaines. En effet, l’Etat congolais avait ouvert, en mars 2008, un procès contre les adeptes de l’ex-mouvement politico-mystique de (BDK), dont le leader, Ne Muanda Nsemi, est député national. Des manifestations publiques de ce mouvement, le 31 janvier et le 1er février 2007 dans le Bas-Congo, avait tourné en des violences qui avaient occasionné la mort d’une certaines des personnes civiles, des policiers et des militaires, selon un rapport d’enquête des Nations unies.
« Nous avons adressé le rapport final du travail accompli au ministre de la Justice, tout en gardant copie à toutes les autorités intéressées. D’un autre coté, nous apprenons que le ministre de la Justice a déjà adressé à son collègue de Budget la note pour obtenir le paiement de ces avocats, depuis plus d’une année. Mais à ce jour, le ministre de Budget ne veut pas nous recevoir et nous ne savons pas ce qu’il faut faire exactement », a déclaré Ambroise Kamukuny à radiookapi.netrnLe bâtonnier Kamukuny a affirmé que son collectif compte demander au barreau un titre exécutoire afin de faire la saisie des comptes de l’Etat, cela veut dire qu’ils vont saisir les comptes de l’Etat, par voie judiciaire, pour obtenir paiement. rnJoint par radiookapi.net, le porte-parole du ministre de la Justice, Ruphin Lukoo, a reconnu la légitimité de la requête des avocats. Cependant, il les a encouragés à laisser la procédure de paiement suivre son cours normal.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner