L'ONG Merlin chassée de Punia, les conséquences se font sentir

Il y a 48 heures, l’ONG Merlin  a été chassée de Punia par une partie de la population, suite aux tracts jetés par des personnes non autrement identifiées le 15 février dernier. Ces tracts menacaient de mort toute l’équipe de Merlin si elle ne quittait pas le lieu.  Mais déjà les conséquences se font sentir.

Les prix des médicaments et actes médicaux sont multipliés par 5 voire par 10.  Deux cas de décès sont déjà signalés faute de prise en charge.

Selon plusieurs  sources officielles contactées de Punia, parmi lesquels les agents de l’administration et de la société civile,  ce sont  seulement des pharmacies privées du personnel de l’hôpital général qui livrent des ordonnances pour tout soin.

Les prix sont revus à la hausse et aucun acte médical ne peut se faire sans argent, par exemple :

  • un serum glucosé est passé de 500FC à 3500 FC
  • frais d”accouchement reviennent à 15 000 FC alors qu’ils coûtaient 3000 FC
  • quant à l’intervention chirurgicale, elle coûte 100 à 150 dollars américains au lieu de 15 000 FC.

Un homme souffrant d’hernie est mort faute de moyens. Le malade s’est presenté avec le montant habituel de 15 000 FC pour recevoir des soins, mais l’hôpital lui reclamait 100 dollars. Par ailleurs, une femme a perdu son enfant parce qu’elle était  incapable de réunir 150 dollars des frais d’opération exigés.

Cette situation  intervient au lendemain du départ précipitée de toute l’équipe de Merlin de Punia.

Malgré l’opposition d’une bonne partie de la population, les agents de Merlin ont préféré partir.

Le gouverneur de province Didi Manara Linga regrette le comportement des auteurs de ces tracts. Il regrette aussi  la décision unilatérale des responsables de Merlin Maniema d’avoir quitté Punia.

Toutefois,  l’autorité provinciale indique que  les pourparlers vont continuer avec cette ONG  pour trouver un compromis.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner