Lubumbashi: les quatre pétitionnaires de l’assemblée provinciale redonnent de la voix

Les quatre députés initiateurs de trois motions de défiance à l’assemblée provinciale du Katanga le mois dernier ont dénoncé, lundi, le manque de débats démocratiques au sein de cette institution depuis sa réouverture. Ils l’ont déclaré à Lubumbashi au cours d’une conférence de presse.

Selon le député provincial Aimé Kasongo, l’un des pétitionnaires, depuis la reprise des activités au sein de l’institution, seules les conférence des présidents de groupes parlementaires sont organisées.

Par ailleurs, le groupe de quatre députés provinciaux récuse le rapport de la commission sénatoriale qui a mené des instigations sur l’incident survenu en janvier dernier au parlement provincial.

Le groupe s’étonne, par exemple, que cette commission ait fait part dans son rapport de 15000 dollars américains qu’aurait perçus chacun des quatre députés à titre des soins de santé après les sévices corporels subis au cours de ces incidents. Ce qui n’est pas vrai, a relevé Aimé Kasongo.

Le groupe relève également la confusion entretenue entre l’incident de l’assemblée provinciale et le conflit inter ethnique qui oppose les sempia aux balukat.

Au lieu d’aller tout droit au but, qu’on prétexte que nous avons été manipulés, c’est bien triste“, a-t-il regretté.

Pour rappel, les trois motions de défiance déposées par les  4 députés concernent le questeur de l’assemblée provinciale, le ministre des infrastructures et son collègue des finances.

.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner