Dépenses pour le cinquantenaire de la RDC: Denis Kalume réfute les critiques des ONG

 

Le commissaire général du Cinquantenaire de la RDC, Denis Kalume, a échangé, vendredi à Kinshasa, avec les ONG des droits de l’homme, qui ont vivement critiqué les dépenses engagées pour les festivités du cinquantenaire, les qualifiant de luxe inexplicable au moment où la population congolaise vit dans la misère.

Denis Kalume a expliqué aux Organisations non gouvernementales de défense des droits de l’homme les objectifs et les missions du commissariat général du cinquantenaire et sollicité leur adhésion en vue d’un partenariat.

Cette structure a été créée par décret présidentiel pour préparer et organiser les festivités marquant les 50 ans d’indépendance de la RDC. Le souci est d’offrir aux Congolais l’occasion de faire un bilan collectif, c’est-à-dire de se poser ces questions:

  • d’où venons-nous ?
  • où sommes-nous, 50 ans après ?
  • et où allons-nous ?

Pour y arriver, Denis Kalume s’est inspiré des expériences heureuses et malheureuses qu’a connues le pays, en vue d’innover. L’orateur a ainsi sollicité l’adhésion du collectif des ONG à ce programme. Cliquez ici pour l’écouter:

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Les ONG des droits de l’homme ont reconnu que l’insuffisance de la communication était à la base du malentendu, selon Patrick Djanga de l’ADDE:

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Denis Kalume a, par ailleurs, révélé à cette délégation le montant du budget global alloué à cette structure: 2 millions de dollars américains.

Ces ONG de droits de l’homme avaient dénoncé, dimanche, les dépenses, jugées par elles, de luxe inexplicable que le gouvernement engageait pour ces festivités de 50 ans  d’indépendance de la RDC.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner