Affrontements de Mbandaka: Mwando Simba invité à l’Assemblée nationale

Le ministre de la Défense nationale, Charles Mwando Simba se présentera ce mercredi à l’Assemblée nationale pour s’expliquer sur les événements de Mbandaka où le calme revient progressivement depuis lundi après les affrontements entre les FARDC et les combattants Enyele.

C’est au cours de la plénière de lundi que le président de la chambre basse du Parlement, Evariste Boshab, a annoncé cette nouvelle, précisant que le ministre de la Défense a été invité par le bureau de l’Assemblée nationale pour venir  éclairer la lanterne des élus du peuple sur les événements du chef-lieu de la province de l’Equateur.

Les députés de l’Equateur dénoncent…

Mais déjà, juste après cette annonce, les députés nationaux originaires de la province de l’Equateur ont dénoncé la lenteur observée dans le traitement du dossier Enyele par le gouvernement central.

Dans une motion lue par l’un d’eux, le député Engbanda, les élus de l’Equateur ont estimé que leurs recommandations dans le cadre de la recherche de la paix n’ont pas été suivies.

De son côté, la ministre du Portefeuille, Jeanine Mabunda, originaire de l’Equateur elle aussi, a indiqué à Radio Okapi que les événements de Mbandaka sont un signe que les efforts sont encore à fournir pour normaliser la situation de paix en République Démocratique du Congo.

Toutefois, la ministre du Portefeuille souligne que la province de l’Equateur n’a pas besoin de guerre, mais plutôt de développement.

Retour au calme

Sur place à Mbandaka, le calme s’établit progressivement depuis lundi.

De retour de Kinshasa où il était en mission, le gouverneur Jean-Claude Baende a indiqué que la situation était sous contrôle des forces loyalistes.

Auparavant, le chef de l’exécutif de l’Equateur avait présidé, dès son arrivée à Mbandaka, une réunion du comité provincial de sécurité.

Il a ainsi appelé la population locale à vaquer librement à ses occupations dès ce mardi 6 avril.

Des dispositions sécuritaires sont prises pour bouter l’ennemi hors de la ville,a-t-il rassuré.

Bilan non encore établi

Concernant le bilan, il est difficile pour le moment de donner le nombre exact des victimes des affrontements.

La Croix-Rouge a commencé le ramassage des cadavres à travers la ville.

Certains sources ont fait état, sous le couvert de l’anonymat, de plusieurs corps de combattants Enyele aperçus dans quelques quartiers de la ville, notamment au quartier Air-Congo, non loin de l’aéroport.

A la morgue de l’hôpital général de référence de Wangata, on parle d’une quinzaine de corps sans vie et de quatre blessés graves.

Quant à la situation militaire sur le terrain, certaines sources indiquent que les insurgés Enyele se seraient repliés vers la localité de  Bamanya, à 10 kilomètres de Mbandaka.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner