Rapport accablant sur les logements sociaux


En attendant les logements sociaux...

Le constat de la Ligue congolaise de Lutte contre la Corruption (LICOCO) est sans appel : «le gouvernement doit poursuivre les entrepreneurs privés ayant gagné les marchés de construction des logements sociaux en RDC».

Dans son rapport publié mercredi à Kinshasa, cette organisation non gouvernementale souligne que, depuis 2005, le gouvernement a débloqué près de onze millions de dollars pour faire sortir de terre 500 maisons. Pourtant, aucune habitation n’a été achevée durant cette période.

L’ensemble du programme étatique prévoit la construction de 4100 logements sociaux.

Selon la LICOCO, l’exécutif a aussi versé 2,5 millions de dollars pour des travaux de drainage et de voirie à cinq entreprises privées dans plusieurs villes de la RDC. A ce jour, ces constructions n’ont pas encore été réalisées.

Répondre à la justice

Le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, César Lubamba, répond qu’une enquête est en cours pour déterminer les responsabilités. Les sociétés incriminées auront le choix : rembourser l’Etat ou répondre devant la justice.

L’ONG cite le cas de la société No1 Company à Lubumbashi. Celle-ci a reçu la somme de 1,7 millions de dollars pour construire cinquante maisons. Mais elle n’a édifié que 25 fondations et trois maisons jusqu’au niveau de la toiture.

A Mbuji-Mayi, l’entreprise LBB OIL a bénéficié de 300’000 dollars pour bâtir douze maisons. Bilan : trois bâtiments inachevés.

A Kinshasa, Safrimex a touché un acompte de 6,5 millions de dollars pour 32 maisons dans le district de Tshiangu. La compagnie a construit onze maisons, dont quatre restent inachevées. Elle a reçu une mise en demeure pour justifier l’acompte.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner