Mbuji-Mayi : plainte des consommateurs pour manque d’eau

La Regideso, l’assemblée et le gouvernement du Kasaï oriental trainés en justice par la ligue des consommateurs.

Elle reproche à ces institutions provinciales d’avoir privé la population d’eau potable durant près de deux semaines.

La plainte pénale, déposée le 9 avril dernier auprès du procureur général, précise:

Du 29 mars au 7 avril 2010, les populations de la ville de Mbuji Mayi ont été victimes de la carence d’eau potable. Nous avons été contraints de nous abreuver et de nous ravitailler dans différents cours d’eau qui bordent la ville, sous l’œil indifférent des institutions provinciales.

Les plaignants demandent que les responsabilités des pouvoirs publics soient établies, notamment par rapport à la qualité de l’eau des rivières et aux conséquences sur la santé publique.

Les institutions incriminées n’ont pas encore réagi.

Toutefois, certains juristes estiment que les signataires de la plainte n’auraient pas du s’adresser au procureur  général mais saisir les tribunaux civils pour obtenir des dommages et intérêts.

Une infraction à la loi pénale ne peut déboucher que sur deux issues: une peine de prison ou une amende. Or, un tel verdict ne se conçoit pas dans le cas des personnes morales telles que la Regideso ou le gouvernement provincial.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner