Eau potable: 180 millions de dollars pour desservir la moitié des Congolais en 2015

La deuxième édition des journées portes ouvertes du secteur de l’eau et de l’assainissement a ouvert ses portes mardi matin à Kinshasa. Le gouvernement congolais s’est fixé pour objectif de fournir de l’eau potable à au moins 49 % de la population d’ici à 2015. Coût: 180 millions de dollars.

Seuls 22 % des Congolais disposent actuellement de ce service.

Aux yeux du secrétaire exécutif du comité national d’action en eau et assainissement, Papy Kibonge, il s’agit d’un projet très ambitieux:

Nous disposons d’immenses ressources en eau, mais nous ne savons pas à combien chiffrer le mètre cube. Les investisseurs peuvent venir, mais s’il n’y a pas un cadre juridique qui leur permette de faire de bonnes affaires, il y aura des hésitations.

La rédaction d’un projet de loi pouvant réglementer le domaine de l’eau en RDC touche à sa fin. Il pourra être soumis prochainement à l’examen parlementaire, a poursuivi M. Kibonge.

Entretemps, les discussions avec les potentiels investisseurs, bailleurs de fonds et partenaires se poursuivront jusqu’à vendredi.

La Régie de distribution d’eau (Regideso), société publique dont l’Etat est en train de se désengager, n’est pas en mesure d’être présente dans l’ensemble du pays.

Ces entretiens offrent donc, pour le comité national d’action en eau et assainissement, une opportunité pour attirer dans ce secteur les investisseurs privés, nationaux ou étrangers.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner