Lambert Mende balaie les critiques des ONG

Le ministre de la Communication et des Médias et porte-parole du gouvernement a attaqué jeudi les derniers rapports de International Crisis Group (ICG) et de l’Association africaine de Défense des Droits de l’Homme en RDC (Asadho).

ICG dénonce un enlisement de la démocratie en RDC. Selon Lambert Mende, l’organisation se base sur de vieilles données politiques.

Le ministre a tout de même reconnu que le rapport de ICG contient certaines vérités, sans donner plus de détails.

L’Asadho affirme que les FARDC auraient abattu 49 civils lors des évènements de Mbandaka.

Lambert Mende a avancé qu’il y avait des erreurs sur les lieux et l’identité des victimes, de sorte qu’il se demandait si les enquêteurs de l’Asadho avaient bien séjourné à Mbandaka.

Concernant la situation sécuritaire à l’Equateur, le porte-parole du gouvernement a déclaré qu’il ne se passait rien dans la localité de Wendji Secli.

Mais  dans  un  entretien  accordé  à  Radio Okapi, il n’a pas confirmé que la situation soit totalement sous contrôle sur le fleuve.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner