Insécurité à Beni: la société civile propose la démilitarisation de la ville


Militaires FARDC ©Monuc

Les populations de la ville de Beni et de ses environs, dans la province du Nord-Kivu, dénoncent la récurrence des actes d’assassinat, d’extorsion et de cambriolage ces trois dernières semaines. Les associations locales estiment que certains militaires FARDC, livrés à eux-mêmes, sont la cause de ces troubles. C’est pourquoi elles demandent le retrait des troupes hors des zones urbaines.

Les autorités provinciales sont appelées à trouver des solutions urgentes à cette situation.

Le maire de la ville, Gyslain Mukunza Bayengo, a lancé jeudi 22 avril une traque de ces bandits armés qui trouvent leur refuge dans la société et même dans certaines familles.

A travers des messages diffusés dans les radios locales, il appelle la population à collaborer avec la police et d’autres services de sécurité pour les dénoncer.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (104)
RDC (103)
Elections (89)
Ebola (85)
élection (46)
FARDC (39)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)