Insécurité Mbandaka: 13 suspects aux arrêts

La Police nationale congolaise (PNC) à Mbandaka a arrêté, lundi, 13 présumés auteurs de l’insécurité, qui sème la désolation parmi la population de cette ville depuis quelques semaines.

Parmi les personnes arrêtées, on trouve:

  • 2 militaires de la force navale, qui, selon leurs complices, fournissaient des armes et des munitions à ce groupe des malfaiteurs;
  •  1  policière;
  •  7 civiles, reconnus comme des bandits de grand chemin;
  •  3 détenus de la prison centrale de Mbandaka qui s’étaient évadés, le 4 avril, lors de l’attaque de la ville par les insurgés du Mouvement de libération indépendante et des alliés.

 Toutes ces personnes sont gardées au cachot du commandement de la PNC Mbandaka.

 Le premier groupe appréhendé a été présenté à la population, lundi au bâtiment administratif, par le gouverneur Jean-Claude Baende.

 Celui qui se dit meneur de cette bande, Wezago, déclare opérer en complicité avec certaines personnalités de la place, notamment un député provincial sans le citer.

 Une commission mixte composée des représentants de l’Agence nationale des renseignements (ANR), de la police et de l’armée sera bientôt mise sur pied pour examiner cette situation, indiquent des sources policières.

 Toutefois, le gouverneur de province a demandé à la justice de faire correctement son travail et aux services de sécurité de poursuivre des enquêtes pour démanteler ce réseau.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner