L’Omec exige la tolérance zéro contre les atteintes à la liberté de la presse

 L’Observatoire des médias congolais (Omec) a ouvert, mardi à Kinshasa un atelier axé sur le thème: «Tolérance zéro-sécurité des journalistes: défis et perspectives.»

La sécurité des journalistes constitue un vrai problème en RDC, d’après le président de l’Omec, Polydor Muboyayi. Pour l’illustrer, il a évoqué plus de 5 cas d’assassinats de journalistes intervenus ces 5 dernières années.

 Polydor Muboyayi a déclaré:

 «Aujourd’hui, il se pose une question de confiance, de contenu dans le cadre de la démarche politique de ceux qui dirigent la nation. Ou ils veulent être pris au sérieux, ou ils ne peuvent plus jamais l’être.»

 Pour lui, on ne peut pas, d’un côté, déclencher une campagne dite: «Tolérance zéro contre les antivaleurs» et de l’autre, faire comme si on n’a jamais pris cet engagement.

 Et le président de l’Omec d’ajouter:

 «C’est une question de crédibilité! Donc, là, nous prenons l’opinion nationale à témoin. Nous avons des autorités qui nous ont dit «Tolérance zéro». Ok !

 Nous allons maintenant voir comment cela va se traduire dans les faits avec l’apport des journalistes.»     

 La clôture de ces travaux est prévue pour le 3 Mai, date de la célébration de la journée internationale de la liberté de la presse.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner