Incidents d’Aba: appel au calme à Kinshasa

Les commerçants ouest-africains de Kinshasa n’ont pas ouvert leurs magasins et boutiques depuis dimanche à la suite des incidents dont a été victime l’équipe congolaise de V Club à Aba, au Nigeria. Depuis ce jour, la tension est vive dans la capitale congolaise, surtout dans le quartier chaud de Matonge où est installée une bonne partie de la communauté ouest-africaine. Ce qui explique le double appel au calme du ministre des Sports et du vice-président du Conseil suprême de V. Club.

Le  ministre Claude Nyamugabo adresse d’abord aux vert et noirs toute la compassion du gouvernement de la République pour les traitements inhumains et dégradants subis à Aba dimanche lors du match retour des 8e de finale de la Coupe de la Confédération contre l’équipe locale d’Enyimba.

«Cela déshonore énormément le football africain », a-t-il ajouté.

Mais, en même temps, le ministre de la Jeunesse et des Sports demande aux Congolais de se calmer et de ne pas céder à la provocation.

«J’appelle notre population et surtout les supporters de V Club au calme parce que notre gouvernement a pris depuis ce jour là les choses en main», a-t-il laissé entendre, rappelant pour cela que l’ambassadeur du Nigeria à Kinshasa a reçu une note verbale du gouvernement congolais.

Sur le plan technique, une action a été entreprise également, a dit souligné le ministre qui a rappelé qu’une délégation de la Fédération congolaise de football association (Fecofa) et de V Club s’est rendue depuis mercredi au Caire avec un recours auprès de la CAF.

Même appel du côté des instances dirigeantes de V. Club.

Propos de Kazadi Tshishi, vice-président du Conseil suprême de l’équipe :

«Tout ce que je demanda à la population congolaise en général, en particulier, à la population kinoise, qu’elle soit calme. Nous avons sollicité les instances qui dirigent notre organisation, la CAF. Le dossier est en train d’être examiné, nous avons fourni toutes les preuves que vous avez, peut-être suivies, à la télévision, et nous sommes sûrs, parce que ça ne peut pas être autrement, que la CAF va sévir sévèrement cette équipe. On ne peut pas accepter un comportement pareil dans une organisation telle que la CAF. La CAF doit appliquer le règlement, c’est tout ce qu’on lui demande.»

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner