Lubumbashi: TFM, controverse autour des aliments avariés servis aux agents


Un camion de TFM chargé des aliments avariés, peu avant leur déstruction, le 21 mai 2010 (Ph. Okapi)

L’entreprise Tenke Fungurume Mining (TFM) a très probablement nourri  certains des ses employés avec des aliments avariés, au cours des 4 derniers mois, a révélé un ancien agent de sa sous-traitante Independant site service (ISS). TFM nie les faits. 

ISS est la société qui assure l’hôtellerie et la restauration dans les sites de TFM. Et Célestin Ntawigenga était l’agent de sécurité, hygiène du travail, santé et environnement dans cette sous-traitante. 

Célestin, la trentaine, médecin, travaillait à ISS depuis le 10 janvier. 

Il a effectué, le 17 mars, sa première inspection dans les chambres froides où sont stockés les vivres. Il y a trouvé certains articles périmés depuis plus de 2 mois. 

Une viande hachée associée aux soupes de midi n’a expirée que de 3 semaines au jour de sa visite. 

Il a témoigné: 

«On peut estimer à 10 tonnes, la quantité trouvée qui était déjà périmée depuis le 27 février 2010; mais qui, par moment, était consommée.» 

C’est pour la toute première fois qu’il fait ses révélations, dans cette affaire qui a fait grand bruit au Katanga. Célestin a par ailleurs confirmé que son rapport a été fait à toute sa hiérarchie. 

Il a démissionné le 21 mai et les aliments ont été détruits le lendemain. Son départ, croit-il, a un lien avec ses différents rapports, dont celui sur les aliments avariés. 

Célestin Ntawigenga a précisé: 

«Quand il y a des gens qui se plaignent sur la nature des produits ou des repas qu’ils reçoivent, on mettait tout ça sur mon dos, alors qu’en réalité, ce n’était pas le cas. C’étaient les produits qui, même au gouté, on pouvait sentir que ce n’est pas bon. Ayant vu que j’étais dans des conditions d’insécurité, j’ai été obligé d’arrêter.» 

Insécurité, le mot le hante. Il a contacté son avocat avant de parler à radiookapi.net 

Cependant, TFM nie catégoriquement avoir donné de la nourriture avariée à ses agents. 

Mais, pourquoi avoir attendu 3 ou 4 mois pour détruire les produits avariés ? Et TFM et sa sous-traitante observe, là-dessus, un silence radio.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner