Mort de Chebeya: Oleko, Ntumba Luaba et Avocats sans frontières s’expriment


Une enquête policière est ouverte pour élucider les circonstances de la mort de Floribert Chebeya ©congonetradio.com

Le Général Jean de Dieu Oleko, commandant provincial de la police de Kinshasa, le secrétaire exécutif de la Communauté économique des pays des Grands Lacs (CEPGL) et ancien ministre des Droits Humains Ntumba Luaba, ainsi que Richard Bondo, président de l’ONG Avocats sans frontières ont réagi le mercredi 2 juin à l’annonce de la mort de Floribert Chebeya. Le corps de cet activiste des droits de l’homme a été retrouvé inanimé mercredi dans la périphérie ouest de Kinshasa par la police. Le Général Oleko regrette le meurtre de Floribert Chebeya et annonce avoir initié  une enquête pour déterminer les causes et les auteurs de cet acte.

Le Général Oleko s’est exprimé le mercredi 2 juin dans la soirée à Radio Okapi. Il a déclaré:

” Nous avons l’obligation constitutionnelle de pouvoir retrouver ceux qui ont posé cet acte ignominieux. Aussitôt qu’on a été au courant, on a lancé déjà des éléments, des gens sont commis pour des enquêtes afin que nous puissions aboutir à des résultats pour éclairer cet événement macabre.”

«Un homme très engagé»

De Gisenyi où il séjourne, le secrétaire exécutif de la Communauté économique des pays des Grands Lacs (CEPGL) et ancien ministre des Droits humains, le Congolais Ntumba Luaba, s’est dit consterné par la mort de Floribert Chebeya.

Il témoigne:

“Pour moi, c’est une perte incommensurable, parce que Floribert Chebeya, j’ai eu à travailler avec lui comme ministre des Droits humains, c’était un homme très engagé aux côtés des faibles, des exclus, des orphelins et des veuves. Voilà qu’il meurt de façon tragique.”

Ntumba Luaba estime que cette mort est inacceptable et insiste sur la nécessité de mener des enquêtes. Il a déclaré:

“Ça choque la conscience de tous les défenseurs des droits de l’homme, et nous pensons que le ministre de la Justice et des Droits humains, lui-même est interpellé parce qu’il est en première ligne.”

Appel au chef de l’Etat

Avocats sans frontières/Congo, une ONG de défense des droits de l’homme, est tout aussi bouleversée par la mort tragique du président de la VSV. Richard Bondo, le président de cette organisation interpelle particulièrement le chef de l’Etat pour “qu’il s’implique personnellement dans la recherche de l’assassin de Chebeya”.

Si l’assassin n’est pas retrouvé, la RDC deviendrait une jungle, pense Richard Bondo. Il exhorte le gouvernement à doter le pouvoir judiciaire et la police des moyens nécessaires pour poursuivre les criminels. Pour faciliter l’enquête, Richard Bondo demande à tous ceux qui détiennent une information sur la mort de Chebeya de coopérer avec la justice.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner