Sud-Ubangi: la population se plaint des tracasseries policières à Likimi

Les habitants de la localité de Likimi située à 150 kilomètres de Gemena dans le district du Sud-Ubangui affirment être victimes de tracasseries de toutes sortes de la part de la police. Selon des nombreux témoignages, des éléments de la Police nationale congolaise s’illustrent par des arrestations arbitraires et exigent des amendes exorbitantes. Par exemple, pour une simple dispute, les policiers exigent entre 100 mille (environ 111 USD) et 300 mille Francs congolais (333 USD).

Autre plainte des habitants de Likimi: les policiers leur imposeraient des taxes. Celles-ci sont généralement payées en dehors des commissariats qui ne reconnaissent pas la validité des taxes ainsi payées. Conséquence: une certaine catégorie de la population, notamment les conducteurs de taxi vélos, se voit dans l’obligation de payer plusieurs fois la même taxe.

Ecoutez le témoignage d’un habitant de Likimi :

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Pour sa part, le tout nouvel Inspecteur de la Police du Sud Oubangui affirme ne pas encore maîtriser toute la réalité du terrain. Toutefois, le colonel Oscar Lusembene promet de réunir les responsables des différents commissariats de la Police du Sud-Ubangi pour leur transmettre des nouvelles directives.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner