Conflit foncier à Mushala: 3 morts, 3 blessés et plus de 500 maisons incendiées

Une délégation conjointe Monuc-partenaires humanitaires est rentrée samedi à Kananga après sa mission d’évaluation à Mashala, une localité du territoire de Dimbelenge. La délégation a noté d’importants dégâts matériels et humains suite au conflit champêtre fratricide qui a opposé en mai dernier  les Bakwa Indu et les Bakwa Ngula.

Toujours selon la mission, cette situation nécessite une intervention ponctuelle.

Plus de 500 habitations ont été incendiés dans les deux camps et plus particulièrement chez les Bakwa Indu. On a enregistré également la perte d’une importante quantité  de produits agricoles de deux côtés, 3 morts et trois blessés chez les Bakwa Ngula et  un disaparu chez les Bakwa Indu.

Les trois blessés dont l’un amputé de la main droite,  se trouvent à l’hôpital de Mashala.

Près de 120 élèves n’ont pas pu présenter les examens de fin d’années suite à l’insécurité créée dans la région. Une école primaire a été totalement pillée. La majorité des habitants vivent en brousse.

La police de Dibelenge déployée à Mashala se livrerait aux arrestations arbitraires. De leur entretien avec la délégation, les deux chefs des groupements antagonistes se sont engagés à la réconciliation. Tous deux ont reconnu que l’incompréhension d’une partie de la jeunesse désœuvrée, désobéissante, était à la base de ces troubles.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner