Fonction publique: barème de Mbudi, la grève sera-t-elle désamorcée ?


Mbudi: Adolphe Muzito institue une commission syndicats-gouvernement

Les agents et fonctionnaires de l’administration publique en grève depuis deux semaines revendiquent la généralisation de barème de Mbudi à toutes les catégories du personnel de l’Etat. Les organisations syndicales du secteur entendent voir les effets de ce barème à la paie du 20 juin prochain, alors que le gouvernement annonce pour sa part la mise en place d’une commission mixte pour statuer en profondeur sur la question.

D’après le personnel de l’administration publique en grève, le barème de Mbudi est déjà appliqué pour une seule catégorie des hauts cadres: les secrétaires généraux.

Modeste Kayombo Rachidi, porte-parole des syndicats indépendants de l’administration publique (Siap) l’a dit à Radio Okapi:

«Nous avons les documents officiels, la lettre du Premier ministre adressée aux ministres du Budget, de la Fonction publique et des Finances. Nous avons même les états de paie pour prouver que ce paiement est effectif[celui des secrétaires généraux]. Parce qu’on ne peut pas admettre qu’il y ait discrimination dans l’administration publique et que la tension salariale a été intentionnellement violée par le gouvernement, nous disons: le gouvernement doit appliquer le barème de Mbudi au taux qu’il a atteint aujourd’hui de 1.040 dollars, aux huissiers et aux autres agents et fonctionnaires de l’Etat.On ne peut pas élever les uns au bonheur, les autres dans le malheur.»

Selon le même syndicaliste, le gouvernement reconnaît la légitimité de la revendication du personnel de l’administration publique.

«Nous avons rencontré les ministres du Budget, de la Fonction publique et des Finances. Ils nous opposent l’argument que c’est le point d’achèvement qui bloquerait la situation et qu’ils étaient sensibles à la revendication légitime des agents et fonctionnaires de l’Etat. Mais, malheureusement, ces derniers attendent voir cette volonté se concrétiser par un paiement au 20 juin 2010,» a souligné Modeste Kayombo.

Pas à la hâte

Tout en confirmant la légitimité du cahier des charges des agents et fonctionnaires de l’Etat, le ministre de la Fonction publique indique pour sa part que certaines de leurs revendications ont déjà été prises en compte dans le budget 2010.

Concernant particulièrement le barème de Mbudi, le ministre Dieudonné Upira Sunguma estime que c’est un dossier qu’on ne peut pas traiter à la hâte.

D’où, sur instruction du Premier ministre, la mise en place d’une commission paritaire syndicats-gouvernement, explique-t-il.

«Cette commission va siéger pour traiter en profondeur cette question du barème de Mbudi. Nous sommes à ce niveau avec les syndicalistes qui sont des patriotes et qui ont compris que ce n’est pas que le gouvernement néglige les agents et fonctionnaires de l’Etat, mais qu’au contraire, il se préoccupe de leur situation sociale,» a expliqué le ministre de la Fonction publique.

Reste à savoir si par cette action, le gouvernement va désamorcer la grève qui dure déjà deux semaines, et à une dizaine de jours des festivités du cinquantenaire.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (151)
Ebola (124)
Djugu (57)
FARDC (52)
Léopards (50)
FCC (48)
Beni (37)
Sénat (30)
Can 2019 (28)
ADF (25)
Lamuka (25)
Caf (23)
AFDC-A (23)
Monusco (21)
CAN (21)
Kinshasa (19)