Lubero: des habitants soumis aux travaux forcés, selon la société civile


Le territoire de Lubero (Nord-Kivu) marqué en rouge sur la carte

« Ce sont les populations qui transportent les armes de guerre et les munitions. Par moment, les militaires se transforment en opérateurs économiques et la population est condamnée à transporter les biens de commerce de Bandulu à Oninga ». Cette situation se produit essentiellement sur l’axe routier Magurujipa–Njia Panda, dans le territoire de Lubero, affirment des membres de la société civile de ce territoire. Ils en appellent à l’intervention de l’autorité provinciale.

La société civile attribue ces actes aux éléments armés incontrôlés y compris quelques militaires indisciplinés des Forces armées de la RDC.

Elle dénonce également les tueries et les tortures des populations civiles notamment à Kirumba et Bandulu.

Sur les axes Lunyasenge et Muhangi, la milice des Maï Maï fait la loi commettant des exactions sur les populations, selon la même source.

L’administrateur du territoire de Lubero reconnaît les faits. Il estime que l’insécurité dans cette partie de sa juridiction est due surtout à l’activisme des groupes armés locaux et aux combattants des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (171)
Ebola (63)
FARDC (52)
Kinshasa (31)
Ceni (31)
FCC (29)
Beni (28)
Unpc (27)
UDPS (26)
Corruption (25)
Monusco (21)
Butembo (21)
Sécurité (20)
élection (19)
Police (19)
Goma (18)