30 juin 2010: la RDC indépendante totalise cinquante ans d’âge


Le roi Baudouin (debout en avant-plan) et le président Kasavubu (assis) lors de l'accession de la RDC à l'indépendance le 30 juin 1960

Le 30 juin 1960, le Congo belge a accède à la souveraineté nationale et internationale devenant ainsi la République démocratique du Congo. Cinquante ans plus tard, des festivités sont organisées pour commémorer ce jour sur l’ensemble du territoire congolais.Comment la RDC en est-elle arrivée à l’indépendance?

Le processus de l’indépendance de la RDC commence avec les luttes internes de libération du peuple congolais du joug de la colonisation.

Simon Kimbangu (Prophète et père spirituel de l’Eglise kimbanguiste), Kimpa Vita (une prophétesse dont l’enseignement est inspiré du catholicisme) et bien d’autres personnages prédisent l’autodétermination de l’homme noir. Ce qui leur vaut d’être considérés comme prophètes alors qu’ils sont en vie ou après leur mort.

Puis arrivent des luttes organisées dont la révolte des Batetela de Luluabourg en 1895, une révolte des guerriers de la tribu Batetela de l’armée coloniale.

Manifeste de la conscience africaine

Sous la direction de Joseph Ileo et encouragé par les conseils de l’Abbé Joseph-Albert Malula, curé de la paroisse Saint-Pierre de Kinshasa, un groupe de Congolais décide de rédiger le manifeste de la conscience africaine. Ce document est publié le 1er juin 1956.

Le manifeste de la conscience africaine est une réponse au plan du professeur belge Jeff van Bilsen publié en 1956.

Face à ce plan qui préconise l’indépendance du Congo belge dans trente ans, en 1986, l’intelligentsia congolaise propose de dégager un compromis entre l’impatience des Congolais qui veulent une émancipation immédiate et le conservatisme des Belges.

Des révoltes  à la table ronde

Le 4 janvier 1959, une révolte éclate à Kinshasa après l’annulation d’un meeting de l’Alliance des Bakongo. Elle est réprimée dans le sang.

Ces mouvements de résistance aboutissent à l’organisation de la table ronde de Bruxelles du 20 janvier au 21 février 1960.

Ce forum regroupe dans la capitale belge l’élite congolaise, les chefs coutumiers de l’époque et le gouvernement belge.

Au début des travaux, deux options contradictoires émergent. Le ministre belge des colonies tient à ce que la table ronde définisse les structures politiques, analyse les problèmes politiques qui se posent dans la colonie et mette sur pied un calendrier d’exécution.

La majorité de l’élite congolaise estime qu’il faut d’abord fixer la date de l’indépendance.
Sur ce point, les Congolais avancent la date du 1er juin 1960. Les Belges proposent d’abord le 15 juillet 1960.

Finalement, la poire est coupée en deux: la date du 30 juin est retenue par toutes les parties. Jean Bolikango, l’un des pères de l’indépendance, annonce le 27 janvier 1960 à Bruxelles que l’indépendance du Congo sera proclamée à Léopoldville, aujourd’hui Kinshasa, le 30 juin 1960. Ce qui fut fait.

Ce jour là, le tout premier Premier ministre de la RDC, Patrice Emery Lumumba prononce un discours perçu par beaucoup comme contraire aux usages diplomatiques. Vous pouvez écouter ce discours ici.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (103)
RDC (101)
Elections (89)
Ebola (86)
élection (46)
FARDC (39)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (19)
Opposition (18)