Mbandaka: 3e Région militaire, le général Ekutshu trouve positif son bilan après trois ans de commandement

Après un parcours de trois ans passé à la tête de la 3e région militaire (Equateur), le général Michel Ekutshu a qualifié de positif son bilan en dépit de la rébellion du Mouvement de libération indépendante et Alliés (MLIA) qui a semé l’insécurité au sud de la province entre octobre 2009 et avril 2010.  Il l’a dit mercredi à Mbandaka au cours d’un point presse.

Seule faiblesse de ce bilan, ce sont les tracasseries militaires dont les populations de sa région sont victimes, a reconnu le général Ekutshu.

L’étendue de la procince peut expliquer cette situation, estime-t-il.

«Commandant que je suis, je ne peux me retrouver à la fois à Libenge,  Lilanga, Makanza et Nzambe Malamu. Je n’ai pas cette capacité,» a-t-il expliqué avant d’ajouter qu’il continue à sensibiliser ses troupes sur cette question des tracasseries.

Et, d’après lui, ces militaires commencent petit à petit à changer.

«Le seul souci que j’ai aujourd’hui, c’est d’arriver à faire comprendre à tous les militaires de respecter la personne humaine, à respecter la population,» a souligné le général Ekutshu.

Pour le commandant de la 3e région militaire, s’il y a eu des tracasseries militaires en 2007, 2008 et 2009, beaucoup de ses hommes ont compris qu’il n’y a pas de raisons qu’ils puissent continuer à tracasser la population.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner