Butembo: vive tension après un quatrième meurtre d’opérateur économique


La ville de Butembo vit dans l'insécurité créée des hommes armés

Une forte tension règne depuis ce lundi 26 juillet matin à Butembo. Elle est consécutive au meurtre d’un vendeur de véhicules d’occasion la nuit dernière au quartier Biondi, dans la commune Kimemi. Les hommes armés non autrement identifiés ont abattu Kambale Kisonia à son domicile.

Ce meurtre est le septième crime du genre depuis le début de ce mois. La population sur place et la société civile  exprime le ras-le-bol.

Les activités  économiques sont paralysées depuis le matin dans la ville de Butembo.

Magasins, boutiques, restaurants et cafeterias sont restés fermés.

Les jeunes mêlés aux motards brûlent des pneus au croisement des avenues.

Certains parmi eux ont érigé des barricades au quartier Biondi, particulièrement dans la cellule vétérinaire, non loin du lieu du crime.

D’après  la société civile, ce crime est le quatrième en l’espace de trois jours et le septième depuis le début du mois en cours. Elle demande aux autorités militaires, policières et politico-administratives de Butembo de diligenter une enquête pour arrêter et traduire en justice les auteurs du meurtre.

Ce meurtre intervient ce lundi 26 juillet, où s’ouvre en principe à l’auditorat militaire le procès des assassins de l’étudiant Pascal Kaserka Mwana Zaïre, tué la nuit du 8 juillet dernier par des patrouilleurs.

Parmi les accusés, figurent un policier, un militaire et le bourgmestre de Mususa.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner