Idiofa: la société civile satisfaite de la condamnation des criminels

La société civile du territoire d’Idiofa s’est déclarée satisfaite de la condamnation de certains auteurs de viols et d’autres criminels par le tribunal de grande instance de Bulungu, en chambre foraine à Idiofa, dans la province de Bandundu. Elle l’a fait savoir le week-end dernier, lors de la condamnation à quinze ans de prison ferme du chef de secteur de Kipuku dans le territoire d’Idiofa. Cet homme était poursuivi pour arrestation arbitraire et viol d’une fille de 16 ans.

La société civile d’Idiofa encourage les juridictions civiles à continuer de sanctionner les criminels.

Elle demande aux instances judiciaires de tenir régulièrement les audiences pour mettre fin aux nombreux cas de justices populaires, devenus monnaie courante dans cette partie de la province de Bandundu.

D’après la société civile d’Idiofa, les tenues des chambres foraines permettront aux détenus restés longtemps dans des cachots sans jugement, d’être fixés sur leur sort.

“Tout est mis en œuvre pour rattraper le chef de secteur condamné mais qui est en cavale”, a indiqué le président du tribunal.

Après la condamnation du chef de secteur de Kipuku, la société civile voudrait voir le tribunal condamner également les autres présumés auteurs des assassinats.

Pour rappel, en l’espace de deux mois, deux chefs de groupement et un habitant de la cité d’Idiofa ont été assassinés. Ils ont été taxés de sorciers par les membres de leurs familles.

Pour l’heure, le tribunal de grande instance de Bulungu poursuit ces audiences, en chambre foraine, dans le Chef-lieu du territoire.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner