Goma: début des opérations d’intégration et de démobilisation des ex-combattants à Kituku


Militaires lors d'un processus de démobilisation et de réinsertion (Archives)

Au moins quatre cents éléments d’ex-groupes armés résiduels du Nord et du Sud-Kivu vont devoir choisir, à Kituku, à une dizaine de kilomètres de la ville de Goma, au Nord-Kivu, entre la vie civile et l’intégration au sein des Forces armées congolaises (FARDC). L’opération a commencé samedi le 31 juillet et ira jusqu’au 5 août prochain.

Dans son adresse, Joseph Asanda, représentant des ex-groupes armés du Nord et du Sud-Kivu, a appelé d’autres groupes armés d’abandoner la lutte armée, car le temps de la guerre est fini, a-t-il martelé.

Félicien Migandal, l’un des conseillers du gouverneur du Nord-Kivu a quant à lui demandé aux Mai Mai Kifuafua, au Pareco-FAP et aux combattants APCLS encore hostiles à l’intégration au sein des FARDC de se saisir de cette nouvelle opportunité qui leur est offerte.

Depuis 2009 jusqu’à ce jour, quatre mille cent soixante dix-huit ex-combattants ont déjà été démobilisés au Maniema, au Nord-Kivu (neuf cent vingt-huit) et au Sud-Kivu.

Pour leur réinsertion durable, le PNUD a envisagé des projets communautaires pour les démobilisés.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner