RDC: les mille nouveaux magistrats désormais opérationnels


Prestation des hauts magistrats congolais (Archives)

Après une session de formation qui aura duré trois mois à Kinshasa, les nouveaux magistrats vont être déployés en provinces avec le grade de substitut de procureur de la République. Le chef de l’Etat a solennellement clôturé leur formation samedi à Kinshasa, à la Cité de l’Union africaine, par la signature de l’ordonnance confirmant leur entrée en fonction.

Des acclamations frénétiques ont accueilli dans la salle la lecture de cette ordonnance présidentielle.

Une agréable surprise pour les nouveaux magistrats, mille au total.

Est venue ensuite l’intervention du président de la République pour appeler ces derniers à jouer, sans complaisance, leur rôle de gardiens de la légalité et de l’ordre social.

Joseph Kabila a dit attendre de nouveaux magistrats un comportement irréprochable et de remplir leur mission sans passion et sans couleur tribale ni politique.

«Ayez peur seulement de Dieu et de la loi», leur a recommandé le magistrat suprême avant de dire sa détermination à créer un avenir meilleur pour tous car, a souligné le chef de l’Etat, les conditions de vie des magistrats sont une priorité pour que ceux-ci jouent bien leur rôle.

Serviteurs de la loi

Le PGR (procureur général de la République) Flory Kabange s’est aussi adressé aux nouveaux magistrats.

Il les a entretenus, notamment, sur la notion de l’indépendance du pouvoir judiciaire.

L’indépendance de la magistrature ne signifie nullement que les magistrats sont au-dessus de la loi, a fait savoir le PGR insistant sur le fait que les magistrats sont plutôt «serviteurs de la loi.»

De son côté, la corporation des magistrats a salué la solennité de l’entrée en fonction de nouveaux promus.

Néanmoins, le président de l’Intersyndicale des magistrats du Congo, René Sibu a relevé qu’en tant qu’œuvre humaine, les imperfections ne pouvaient pas manquer tout au long de la session de formation des apprenants.

Celle-ci (la formation) se poursuivra donc sur le terrain, a-t-il souligné.

Après cette première vague de mille nouveaux magistrats entrés en fonction le 31 août 2010, mille autres seront embauchés en 2011.

Ce qui portera à 3.700 les effectifs des juges et officiers du ministère public en République Démocratique du Congo.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner