Beni: 30 tonnes d’aide humanitaire aux déplacés d’Oicha


Le territoire de Beni marqué en rouge sur la carte

Le gouvernement provincial a remis, vendredi 6 août, plus de 30 tonnes de vivres et non vivres aux déplacés de Oicha, chef-lieu du territoire de Beni rural au Nord-Kivu. 

L’aide du gouvernement provincial aux déplacés d’ Oicha est constitué notamment de (du):

  • haricot,
  • cossettes de manioc,
  • riz,
  • l’huile de palme,
  • sel et
  • du savon.

Ce lot a été remis aux bénéficiaires par le ministre provincial de l’Intérieur, Kahindo Mutete Mundenga, en présence de son collègue  de la Santé, le docteur Valérien Mbalutwirandi.

Le comité de gestion d’urgence, une structure chargée d’accueillir, d’identifier et de recenser les déplacés, a reçu cette aide en présence de l’administrateur de territoire de Beni rural, du chef de cité d’Oicha et des représentants des camps de déplacés installés dans cette cité.

Le gouverneur de province, Julien Paluku Kahongya, et son équipe vont mener un plaidoyer auprès des humanitaires nationaux et internationaux, a promis Mutete Mundenga.

Le but de ce plaidoyer consiste, a-t-il précisé, à obtenir une action urgente et massive en faveur des déplacés d ‘Oicha, estimés à ce jour à plus de 25.000 ménages.

A ce sujet, le chef de cité d’Oicha, Jean Baptiste Kamabu, a plaidé pour l’envoi rapide de médicaments aux déplacés pour lutter contre certaines maladies dont souffrent certains déplacés surtout les femmes, les enfants et les vieux.

C’est notamment:

  • la malaria,
  • le kwashiorkor et
  • les gonflements de pieds.

Depuis une semaine, neuf cas de mort ont été enregistrés dans les camps de déplacés à Oicha, a-t-il indiqué.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner