L’ICCN et les FARDC lancent l’opération «démilitarisation du parc des Virunga»


Eléments FARDC à Vitshimbi, Parc des Virunga (Archives)

L’Institut congolais pour la conservation de la nature, ICCN et le commandement des FARDC (Forces armées de la République démocratique du Congo) ont lancé la semaine dernière une opération visant la stabilisation du parc national des Virunga.  Les secteurs centre et Est de cette aire protégée ont été partiellement démilitarisées.

Selon les deux parties, au moins quatre positions de la 18e brigade des FARDC ont été complètement fermées dans ce secteur.

Seuls quelques éléments sélectionnés par elles y restent pour travailler avec les gardes de parc, sous un commandement conjoint, ICCN/FARDC.

L’objectif, selon les responsables de l’ICCN, est de sécuriser cette partie du parc et de sauvegarder ainsi ce site du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Joint au téléphone, Emmanuel De Merode, chef de site du parc national des Virunga,  explique le bien fondé de l’opération:

«Il s’agit d’un plan de stabilisation sur toute la zone de savane de la Rwindi, entre l’escarpement de Kabasha à l’Est de Kanyabayonga jusqu’à la vallée d’Ishasha. Cette zone était très insécurisée avant avec énormément de problèmes. Maintenant, on a pris la décision avec le commandement des FARDC de travailler ensemble. Le principe des opérations est d’avoir les effectifs qui sont plus mobiles, avec une meilleure communication et une meilleure surveillance sur la zone. »

La même source annonce la mise sur pied d’une cellule de commandement à la Rwindi,  avec un commandant FARDC et un conservateur de l’ICCN.

Ce commandement conjoint  prend  les décisions sur cette opération de commun accord, car il estime que  l’amélioration de la sécurité est l’une des grandes priorités dans la zone du parc.

La conséquence de cette nette amélioration est l’augmentation du tourisme ce dernier mois, affirme M. De Merode.

Selon  les activistes de la protection de la nature à Vitshumbi, les crépitements de balles ont cessé dans le parc depuis le lancement de cette opération. Les grands mammifères ont réapparu et les activités de production et de trafic de poisson se sont aussi améliorées, ajoutent-ils.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner