Meurtre de 3 casques bleus à Kirumba: deux suspects aux arrêts


Trois casques bleus de la Monusco ont été tués mercredi 18 août à Kirumba

Deux personnes suspectées d’avoir participé, mercredi, au meurtre de trois casques bleus de la Mission de l’ONU pour la stabilisation de la RDC (Monusco), à Kirumba au Nord-Kivu, ont été arrêtées jeudi 19 août par les militaires de l’armée congolaise à Lubero. C’est ce qu’a déclaré vendredi à Radio Okapi, le major Sylvain Ekenge, porte-parole des opérations Amani Leo au Nord et Sud Kivu.

Une enquête est ouverte pour déterminer les motifs de cette attaque et la traque des meurtriers se poursuit, a affirmé major Ekenge.

Les présumés meurtriers seront déférés devant la justice. A ce sujet, il a déclaré: « Ils ont commis des actes répréhensibles. Rebelles ou pas, si on a commis un crime et que on est aux arrêts, on doit répondre à la justice. »

Pour ce qui est de l’identité des assaillants, le major Ekenge a indiqué que d’après leur mode opératoire, il s’agit des Maï Maï.

Mais ce sera à l’enquête de déterminer de quelle obédience sont ces Maï Maï, a-t-il poursuivi.

En revanche, ce responsable militaire s’est montré réservé sur la question d’une éventuelle coalition entre les auteurs de l’attaque du poste de la Monusco à Kirumba et les rebelles des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda.

Seule l’enquête le déterminera s’il y a eu coalition, a-t-il fait savoir

Trois casques bleus du contingent indien ont été tués le mercredi 18 août à la suite d’une attaque surprise d’hommes armés contre la base de la Monusco à Kirumba dans le territoire de Lubero, à quelques 190 km au Nord de la ville de Goma.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner