Nord-Kivu: violences sexuelles, Roger Meece promet de renforcer la présence de la Monusco


Roger Meece, patron de la Monusco (ph. archives)

Le représentant  spécial du secrétaire général des Nations unies en RDC, Roger Meece, effectue, depuis le jeudi 26 août, une tournée  de travail dans les territoires de Lubero et Walikale au Nord Kivu. Il  a promis  de  consacrer encore plus d’efforts à la mission de protection des civils dans cette province. 

Accompagné des cadres civils et militaires de la Monusco, Roger  Meece s’est rendu d’abord à Kirumba, puis à Kibua à Walikale, à  une centaine de Kilomètres au nord-ouest de Goma. 

L’objectif de sa  mission consiste à mieux comprendre les événements ayant conduit au meurtre de trois casques bleus, le 18 août à Kirumba, au viol massif des femmes et au meurtre d’un enfant dans le groupement Ihana à Walikale au début du mois. 

Roger Meece a expliqué: 

«Dans une circonstance, comme celle qu’on a vécue ici, il y a toujours des ambiguïtés. Donc, je suis venu pour essayer de comprendre moi-même ce qui s’est passé, pour voir aussi les problèmes de cette région dans plusieurs sens, mieux comprendre les activités de différents groupes armés.» 

Malheureusement, a-t-il déploré, il existe une certaine collaboration entre les FDLR et les autres groupes actifs sur le terrain. 

Ceci nécessite, pour la Monusco, de renfoncer autant que possible ses opérations sur le terrain en partenariat avec les Congolais. 

Le représentant  spécial de Ban Ki-Moon en RDC a rassuré: 

«Les efforts de la Monusco vont continuer pour remplir notre première priorité de la protection des civils. 

C’est évident que quelque chose de terrible s’est passé: un viol massif dans plusieurs villages ainsi que des pillages et ça renforce l’importance de tout faire pour mettre fin aux activités de ces groupes-là.»     

Les autorités congolaises poursuivent les enquêtes sur le meurtre de trois casques bleus pendant qu’une équipe de la Monusco séjourne à Kibua pour enquêter sur le viol massif dans le groupement Ihana.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner