Bukavu: Amani Leo, le colonel Kahimbi rappelle les militaires des FARDC à l’ordre


La Monusco a réaffirmé son appui aux FARDC dans le cadre de l'opération Amani Leo (Archives)

Le commandant de l’opération Amani Leo au Sud-Kivu, le colonel Delphin Kahimbi, a lancé, jeudi 2 septembre à Bukavu, une sévère mise en garde à l’endroit des militaires engagés dans les combats contre les FDLR. Il promet des sanctions exemplaires à ceux qui se comportent comme des agresseurs envers les populations civiles. 

Le colonel Delphin Kahimbi a annoncé une série de mesures à l’égard des militaires récalcitrants: 

 «Les FARDC qui se comportent comme des hors-la-loi ont leur place à cour militaire. Et notre capacité de les interpeller très rapidement dès qu’ils commentent des dégâts contre la population civile est la garantie. 

Notre rôle, en nos qualités de responsables militaires, c’est de renforcer la discipline et réprimer avec beaucoup d’énergie tous ceux-là qui compromettent ou qui violent le code de discipline militaire ou qui violent les consignes qui accompagnent notre travail opérationnel. 

Pour ça donc, la population civile devra toujours renforcer sa confiance à son armée.» 

Le colonel Kahimbi s’est dit indigné du comportement de certains éléments FARDC qui commettent des exactions contre les civils au lieu de les protéger. 

Il a fait cette déclaration lors de la visite au quartier général de Amani Leo à Bukavu du sous secrétaire général des Nations unies en charge des opérations de maintien de la paix, Atul Khare. 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner