Kisangani : l’Africom forme un bataillon commando de plus de 700 militaires


Le ministre de la Défense, Charles Mwando Simba, passe en revue les militaires formés par l'Africom (septembre 2010)

Un bataillon commando des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) a clôturé, mercredi 15 septembre, sa formation au camp Base, situé à 10 Kilomètres du centre ville de Kisangani, en Province Orientale. Il s’agit d’une unité spéciale d’intervention rapide de plus de sept cents militaires formés par des instructeurs américains.

Pendant sept mois, ces militaires congolais ont appris des techniques de combat  propres à l’armée américaine. Ils sont capables de mener des opérations de sécurité interne et externe efficace.

Le lieu d’affection de cette unité n’est pas encore connu.

Cependant, une deuxième  promotion est attendue prochainement, dans ce même camp, a indiqué le commandant du centre d’instruction, Major John Malengo.

Une formation organisée par l’Africom (United States Africa Command) dans le cadre de la coopération militaire entre les Etats-Unis d’Amérique et la RDC.

En 2011, quatorze autres activités militaires sont prévues en RDC, a annoncé Eric Elliot, l’officier chargé des affaires publiques au sein de l’Africom.

« L’Africom est un état major de planification qui s’occupe de toutes les activités militaires américaines sur le continent africain. Cette structure s’occupe de tous les plans pour les manœuvres, les activités, les exercices et les programmes», a expliqué Eric Elliot.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner