Kananga: un sous officier des FARDC fusille trois personnes et se suicide

Un sergent des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) appartenant au bataillon de la Police militaire (PM) a tué par balle trois personnes et blessé quatre autres, avant de se loger une balle dans la tête. Les faits se sont produits, vendredi 17 septembre dans la matinée au quartier Kananga 2, dans les environs de l’auditorat militaire de garnison du chef-lieu du Kasaï occidental. 

Le mobile de ce meurtre doublé de suicide n’est pas encore connu. 

Des sources de la police et de l’armée expliquent que ce sergent avait pris part aux patrouilles dans la nuit du jeudi au vendredi. 

Sur le chemin du retour, il s’est introduit dans l’église du saint esprit unifié, où se trouvaient le pasteur Mwamba et un des fidèles. 

C’est alors qu’il a ouvert le feu et tué le pasteur sur le champ, indiquent les mêmes sources. 

L’adepte, quant à lui, est grièvement blessé. Une autre balle a atteint et tué un enfant âgé de deux ans dans la parcelle voisine. 

Alertés par les coups de balles, les militaires de l’auditorat militaire de garnison de Kananga se sont précipités sur le lieu du drame pour tenter de mettre la main sur le militaire meurtrier. 

La population s’en est mêlée également. 

Dans sa fuite, a témoigné la population locale, le militaire a tiré sur tout celui qui venait dans le sens inverse. 

Dans la foulée, une fille a été blessée et un conducteur de taxi moto, touché aussi à la tête.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner