New York: l’Onu confirme 303 cas viols perpétrés à Walikale


Le siège de l'Onu.

Les Nations unies ont publié, vendredi 24 septembre, le rapport préliminaire de la mission d’enquête spéciale sur les viols massifs et autres violations des droits de l’homme commis lors des attaques des groupes armés entre le 30 juillet et le 2 août 2010 dans le territoire de Walikale, au Nord-Kivu. Ce rapport fait état d’au moins 303 civils victimes de viol, parmi lesquels 235 femmes, 13 hommes et 52 filles et 3 garçons.

Le rapport indique que ces chiffres pourraient être revus à la hausse dans la mesure où plusieurs victimes ne se sont pas fait connaître à ce jour en raison du poids des coutumes locales, y compris le risque de rejet et d’abandon par leurs communautés.

L’enquête rapporte également qu’au moins 116 civils ont été enlevés et soumis à des travaux forcés.

Les enquêteurs confirment que ces attaques qui se sont déroulées surtout la nuit, ont été perpétrées par une coalition d’environ 200 éléments de Maï-Maï Cheka et FDLR (Forces démocratiques de libération du Rwanda), ainsi que d’éléments du colonel Emmanuel Nsengiyumva, ancien des FARDC et ex-CNDP.

Le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme dit avoir appris que dans la province du Sud-Kivu, les FDLR auraient attaqué, entre le 1er et le 20 août, 19 villages au nord-est de Shabunda-centre causant au moins 214 viols.

Ces allégations ne sont pas encore confirmées du fait des difficultés d’accès aux lieux de ces attaques, selon la même source.

Si ces dernières allégations se confirmaient, le total des victimes de viol liées aux attaques des groupes armés dans le Nord et le Sud Kivu au cours des mois de juillet et d’août s’élèverait alors à plus de 500 cas, conclut le rapport.

Une équipe du Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme s’était rendue, du 25 août au 2 septembre, dans 13 villages situés sur l’axe Kibua-Mpofi pour y mener une enquête approfondie.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner