Bunia: arrestation de deux soldats et deux policiers accusés d'assassinat

Ces agents de l’ordre sont accusés d’avoir assassiné un prisonnier qui avait tenté de s’enfuir de la prison de Bunia. Ils sont arrêtés depuis le mercredi 7 octobre 2010 au cachot de l’auditorat militaire de garnison à Bunia. Le défunt est un ancien adjudant des Forces armées de la RDC (FARDC) condamné à la peine capitale au mois d’août 2010.

L’ex-adjudant FARDC Abarapa Luende est décédé de ses blessures mardi 6 octobre 2010 à l’hôpital général de référence de Bunia après avoir longtemps saigné.

Selon l’auditeur militaire de garnison, le défunt avait négocié son évasion en versant 70 mille Francs congolais (environ 77.7 USD) aux policiers et soldats commis à la garde de la prison quelques heures avant sa tentative.

Ceux qui ont reçu cet argent n’auraient pas respecté les clauses, car ils l’ont arrêté pendant qu’il cherchait à quitter l’enclos de la prison et tiré sur lui, indique la même source.

L’officier du ministère public qui donne ces précisions proteste contre le fait qu’on ait ouvert le feu sur ce détenu qui tentait de fuir. Pour lui, cet acte est une exécution sommaire.

Sur six suspects dans cette affaire, quatre sont déjà arrêtés et les deux autres, tous des policiers, sont en cavale.

Abarapa Luende, âgé de 31 ans, a été renvoyé définitivement des FARDC et purgeait depuis plus d’un mois une peine capitale commuée à la peine d’emprisonnement à perpétuité dans la prison centrale de Bunia pour le meurtre de sa femme.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner