Violences sexuelles: Charles Mwando rejette les accusations de Margot Wallström contre les FARDC

Dans un point de presse animé, samedi 16 octobre à Kinshasa, le ministre de la Défense, Charles Mwando Nsimba, s’est dit indigné des propos tenus, la veille devant le conseil de sécurité à New York, par la représentante spéciale du secrétaire général de l’Onu pour les violences sexuelles dans les conflits, Margot Wallström. Celle-ci accusait les militaires des FARDC de commettre des viols dans l’Est de la RDC. Charles Mwando a estimé que ces déclarations sont de nature à décourager l’élan des militaires loyalistes dans la lutte qu’ils mènent contre les groupes armés.

 

Charles Mwando Nsimba a déclaré: 

«Je tiens à exprimer, ici, mon indignation la plus profonde et élever les protestations les plus vives contre ces accusations graves, qui n’ont pour objectif que de freiner l’élan de nos forces dans leur détermination à éradiquer les derniers irréductibles des FDLR en jetant sur elles un discrédit injuste.»  

D’après lui, les propos de Margot Wallström n’honorent pas l’Onu. 

De toutes les façons, a-t-il indiqué, si cela était vrai, il en faudrait des preuves. Il a ajouté: 

«Nous avons un cadre d’échange d’informations avec la Monusco pour dire : attention à telle zone, il y a tel commandant ou tel fait… » 

Il a réaffirmé la volonté des autorités congolaises d’appliquer la politique de Tolérance zéro: 

«Ici, il ne s’agit pas de couvrir les méfaits des FARDC. Au contraire, il s’agit plutôt de continuer à nous aider à mettre hors d’état de nuire tous nos éléments qui seraient auteurs de ce genre de comportements.» 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner