Journée des Nations Unies: Meece réaffirme la détermination de l’Onu d’accompagner la RDC dans la recherche de la paix


Le gouvernement congolais reconnaît l’important apport de l’Onu "qui, à chaque fois, vient à son secours lorsque sa paix est troublée"

L’Onu fête ce dimanche 24 octobre 2010 son 65e anniversaire. En RD Congo, c’est samedi que l’événement a été célébré au ministère des Affaires étrangères. La Monusco a pris part à cette fête, et à l’occasion, Roger Meece, représentant spécial du secrétaire général de l’Onu en RDC, a réaffirmé la détermination des Nations Unies d’accompagner ce pays dans la recherche de la paix, de la stabilité et le développement.

La manifestation à Kinshasa a été marquée par deux temps forts.

Le temps de la projection par la Monusco d’un film vidéo sur l’adhésion de la République Démocratique du Congo à l’Onu et d’un spectacle musical sur la promotion de la paix et du développement par les Washiba, une ONG de droit congolais et belge.

Et le temps des allocutions.

D’abord, celle de Roger Meece, représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies en RDC.

Ce dernier a réitéré l’engagement de l’Onu à accompagner les Congolais dans la recherche de la paix, la stabilité et le développement.

«Les Nations Unies sont là pour aider les gouvernements à relever les défis auxquels ils sont confrontés, y compris,  les plus délicats,» a notamment indiqué dans son intervention le chef de la Monusco.

Ensuite, côté congolais, celle du Vice-Premier ministre et ministre des PTT, Simon Bulupi.

Au nom du gouvernement, celui-ci a reconnu l’apport de l’Onu dans la pacification de la RDC depuis son accession à la souveraineté nationale et internationale en 1960.

«La République Démocratique du Congo reconnaît l’apport combien important de l’Onu qui, à chaque fois, vient à son secours lorsque sa paix est troublée,» a-t-il déclaré à cet effet.

Toutefois, Simon Bulupi a exprimé le regret de son pays suite aux multiples cas de guerres, de violences et de pillages dont a RD Congo est victime depuis 1998 et qui ont eu pour conséquences, entre autre, la perte d’environ 5 millions de sa population.

Le Vice-Premier ministre Bulupi a ainsi invité les Nations Unies à fournir davantage d’efforts pour défendre la RDC devant ces guerres imposées, selon lui, de l’extérieur.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner