Goma: des rencontres pour désamorcer la grève dans les écoles publiques


Elèves congolais revenant de l'école (archives)

Gestionnaires et responsables syndicalistes des écoles publiques de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel de Goma se sont réunis lundi pour discuter  des questions qui divisent les deux parties autour des revendications des enseignants des écoles publiques. Des  revendications qui ont poussé les enseignants à lancer leur mouvement de grève depuis le 20 octobre.

Le paiement de deux mois de salaire en retard (septembre et octobre) et l’amélioration du traitement de l’enseignement constituent le nœud gordien du cahier de charge de ces enseignants.

Cependant, ces deux revendications sont renforcées par des dénonciations faites par les syndicats contre les gestionnaires.

Les enseignants accusent certains gestionnaires d’avoir révoqué au total soixante dix-huit de leurs collègues (enseignants) et réclament ainsi leur réhabilitation avant toute reprise des cours.

Pour Mgr Kitsa, coordonnateur des écoles catholiques du diocèse de Goma, certaines préoccupations soulevées par les enseignants sont fondées.

D’après le prélat, les écoles doivent gérer les frais perçus en conseil de gestion.

Ce qui n’est pas le cas par certaines écoles.

Mais pour les cas des enseignants chassés, leur réhabilitation devrait être examinée au cas par cas.

Quant au paiement de deux mois de salaire en retard et l’amélioration de la grille salariale des enseignants, une rencontre avec le gouvernement est prévue ce mardi 26 octobre.

C’est à l’issue de cette réunion à laquelle tous les partenaires sont également conviés que les syndicats seront fixés.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner