Goma: défection d’un commandant de bataillon des FARDC à Alimbongo


Militaires FARDC ©Monuc

Le major Patient Akilimani, commandant du 3e bataillon de la 122e brigade d’infanterie FARDC, issu de la branche ex-CNDP, aurait déserté avec vingt-deux de ses éléments dans la nuit de mardi 26 octobre à Alimbongo, à 55 kilomètres au sud de Lubero centre.

Mais trois de ses hommes auraient, depuis lors, regagné les rangs du bataillon, affirme sous anonymat un responsable de la 122ème brigade basée à Kaseghe.

Des sources des FARDC basées au sud de Lubero confirment cette information.

«Nous ne connaissons pas le mobile de sa défection», précise ce responsable militaire qui ignore où se trouverait actuellement le major Patient, qui a coupé tout contact avec sa base.

La société civile de Kaseghe, près de Alimbongo, affirme, quant à elle, que le commandant recherché aurait été aperçu pour la dernière fois vers Muhanga, à  30 kilomètres à l’ouest de Alimbongo. Il se dirigerait probablement vers  Walikale ou Masisi , selon cette source.

Par contre, les responsables de la 122e brigade n’ont pas pu confirmer les nouvelles faisant état de tirs à l’arme lourde et légère entendus mardi 26 octobre dans le soirée, dans le camp du 3e bataillon à Alimbongo, au moment de la défection du major Patient et ses hommes

«…Il n’y a pas eu de tirs et la population d’Alimbongo vaque normalement à ses occupations», affirme-t-on dans les rangs de la 122ème brigade.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner